mercredi 20 mai 2015

Ian MANOOK

 Les temps sauvages  de Ian Manook
Edité  par  Albin Michel


Quand le vent du Nord s’abat sur les steppes enneigées d’Asie centrale, personne ne vous entend mourir. Pour Yeruldelgger, le salut ne peut venir que de loin, très loin...

Les Temps sauvages est le deuxième opus d’une série autour de Yeruldelgger, personnage éponyme qui nous conduit des steppes oubliées de Mongolie aux confins de la Russie et de la Chine. 

Biographie: Journaliste, éditeur, publicitaire et désormais romancier, Yeruldelgger, son premier roman publié aux Éditions Albin Michel en 2013 fut couronné par le Prix des lectrices de ELLE, le Prix SNCF du polar, le Prix Quai du Polar / 20 minutes mais aussi par les lecteurs de Notre Temps et de St Pierre et Miquelon.

SPSP: Après avoir dévoré avec délectation le premier opus "Yeruldegger", cette suite avec un héros au nom imprononçable, nous donne un plaisir égal. Les grands espaces, un temps entre les coutumes ancestrales et l'ouverture à la mondialité entraînant son cortège inévitable de corruptions pour assouvir les désirs. Et peu importe les moyens, pourvu que l'on ait l'argent roi. Le héros, policier intègre nous montre une autre facette de lui, tant il est écœuré des méthodes de certains. La fin justifie les moyens et tant pis s'il y laisse son âme. On aime ce homme cassé par son passé. "Les temps sauvages", après les polars nordiques nous envoie sur de nouvelles terres rares et nous sommes le vent qui souffle sur cette Mongolie sauvage.

lundi 11 mai 2015

Maurice GOUIRAN


Une nuit trop douce pour mourir  de Maurice Gouiran
édité par Jigal


À Marseille, l’été n’en finit jamais. Mais la douceur des nuits phocéennes habituellement ponctuées par les traditionnels règlements de comptes à la kalach’ est brutalement perturbée par un mystérieux tueur qui s’attaque sauvagement aux jeunes bourgeoises des quartiers Sud. Curieusement, le modus operandi de ces meurtres ressemble étrangement à celui de Jack l’Éventreur… Clovis, en mission officieuse, décide alors de quitter son havre de paix et ses collines pour tenter, entre deux frivolités, d’y voir plus clair. La tension monte, la ville a peur jusqu’à ce que l’on découvre que les malheureuses s’étaient toutes rendues en Ukraine quelques mois plus tôt. Drôle de destination pour des vacances…

Biographie: Maurice Gouiran est un écrivain français né le 21 mars 1946 au Rove (Bouches-du-Rhône), près de Marseille, dans une famille de bergers et de félibres.

Spécialiste de l'informatique appliquée aux risques et à la gestion des feux de forêts, il est appelé comme consultant par l’ONU. Il enseigne également à l’université.
Son premier polar, La nuit des bras cassés, paru en 2000, reçoit le prix Sang d'Encre des lycéens de la ville de Vienne
Marseille, la ville où est mort Kennedy ,lauréat du prix SNCF du polar à l'été 2005.
Sous les pavés la rage est couronné par le prix Virtuel du Polar 2006 

SPSP: Un roman qui sent bon le Marseille que l'on aime avec toute sa diversité. Il sent aussi la brousse du Rove. L'intrigue nous tiens en haleine avant de comprendre les motivations du tueur. La fin n'est pas pas trop morale mais notre monde l'est il avec l'argent roi. Dommage qu'il y ait quelques ficelles :les filles qui profitent de leurs charmes (pour être prude), les flic ripoux, et autres.Mais un roman agréable à lire






mardi 24 février 2015

Gilles VERDET

Voici le temps des assassins  de Gilles Verdet
Edité par Jigal



Un casse à Saint-Germain-des-Prés qui tourne mal. Un braqueur au tapis, Simon, flingué à bout portant par deux princesses saoudiennes qui se tirent avec le butin… Paul en réchappe et s’enfuit sans comprendre… Ailleurs, une femme s’immole en chuchotant un poème… Puis c’est au tour des autres, les amis de Paul, de mourir au son des rimes : écrasé, flingué sur les vers de Verlaine, suriné, étouffé en écoutant Rimbaud… Tous d’anciens anars rescapés des temps d’avant… Avant la semaine sanglante… Avant que l’eau noire de la Seine ne réveille des souvenirs oubliés… Avant le temps des assassins…


Biographie : Naissance à Paris le 21 juillet 1952. Des études classiques chez les bons pères oratoriens ont développé son penchant naturel à l'hédonisme... Père de famille à vingt ans, rêveur mais volontaire, il entre très tôt dans la vie active. Il exerce bon nombre d'activités diverses. Entre autres : disquaire, marchand de bière et de whisky, photographe et dialoguiste pour la télévision. Entre autres écrits, Une arrière-saison en enfer, paru à la "Série noire" de Gallimard,  Promeneur autodidacte, et vélodidacte quand le temps le permet, il écrit et il dort près du périphérique, le cerceau noir de la poésie urbaine.

SPSP: En cours de lecture. la critique sous peu

samedi 21 février 2015

Gilles VINCENT


Hyenae  de Gilles Vincent
Edité par Jigal


Hyenae : dans les quartiers, les campagnes, aux abords des écoles, des fêtes foraines, des prédateurs rôdent, chassent et emportent nos enfants. Quatre ans que Camille a disparu. À la sortie de l'école, elle est montée dans une camionnette blanche, et depuis, plus rien. Quatre ans sans nouvelles, sans demande de rançon, sans la moindre piste. Et brusquement, une vidéo surgie de nulle part. Depuis quatre ans, Sébastien Touraine, détective privé, s'est coupé du monde. Depuis que cette gamine a été enlevée à Marseille. Depuis qu'il sait qu'elle n'est pas la seule... Pour aider la commissaire Aïcha Sadia, sa compagne, il va devoir replonger dans une enquête aux confins du supportable. Et pour débusquer le chasseur dont il est devenu la proie, plus d'autre choix que de jouer sa vie et celle des autres...

Biographie : Gilles VINCENT est né à Issy-les-Moulineaux le 11 septembre 1958.  À 14 ans, au Maroc, il dévore San Antonio jusqu’à en oublier la magie du désert. Sa décision est prise : plus tard lui aussi il racontera des histoires. À 20 ans, il abandonne ses études pour une carrière de commercial. Puis il rejoint le sud, Marseille tout d’abord puis les environs de Pau où il vit depuis quelques années, tout entier consacré à « l’aventure des mots » 

PRIX CEZAM INTER CE 2014 

PRIX EUROPOLAR 2014 

SPSP:  En cours de lecture mais nous n'avons pas pu nous empêcher de vous faire partager notre plaisir. Livre lu. L'intrigue nous garde en haleine  page après page, sans longueur ni lassitude. C'est un des principaux critères d'un bon polar. Que le sujet est dur. Les enfants, la pédophilie, un personnage tellement barge, ont voudrait que de telle personne soit le fruit d'une imagination sadique mais l'actualité nous prouve toujours le contraire. A la fin, justice est faite mais est-ce la bonne....?


vendredi 6 février 2015


Dominique CHAPPEY


J'avais la croix   de Dominique Chappey
Edité par La Baleine

Intrigué par un article lu dans«Le Parisien», Gabriel prend le train pour Saint-Pierre-d'Entremont, une petite station de ski, près de Chambéry. Il a l'intention d'en apprendre davantage sur le meurtre d'un jeune marginal, dont le corps a été retrouvé attaché à la croix qui signale le sommet du Grand Som. 


"Mise en scène macabre au Grand Som, l'un des points culminants du massif de la Chartreuse. Mercredi dernier, un groupe de randonneurs a découvert, attaché à la croix qui signale le sommet, le cops sans vie d'un jeune marginal. Des tracts portant une inscription latine "Staf Crux"jonchaienf les environs." Il ne faut pas beaucoup plus que ces quelques lignes lues dans Le Parisien pour que Le Poulpe se décide à sauter dans le premier train en partance pour Chambéry, plus précisément Saint Pierre-d'Entremont, petite station de ski en hibernation à cette époque de l'année. C'est depuis l'auberge de la charmante Mme Boule, où il a établi ses quartiers, que le Poulpe va mener son enquête. Il apprend que depuis plusieurs décennies, une discipline sportive non homologuée est pratiquée dans la région : Les croix qui signalent les sommets du massif sont régulièrement mises à bas. Par qui ? Pourquoi? Nul ne l'a jamais su, nul ne l'a jamais revendiqué, le mystère est entier. Ici, on avait fini par s'habituer à ce ballet de croix, mais un meurtre! on n'y comprend plus rien. Tous les locaux y vont de leur interprétation. Gabriel a du pain sur la planche, car il va vite se rendre compte que ce ne sont pas les suspects qui manquent dans ce petit village ... La guerre des croix viendrait-elle de commencer?

SPSP : Une petite pépite comme on en découvre quelques fois. A lire pour les amoureux de la Charteuse, du massif montagneux pas d'un certain élexir....Quoique.....L'un n'est pas incompatible avec l'autre et notre héros s'en prive pas. Un souffle de fraicheur qui réchauffe les lecteurs. A LIRE
Dominique Chappey avait reçu le 1er Prix des Bibliothécaires et le 2eme Prix du Public de notre concours de nouvelles policières en 2008, pour " Le coup du berger".

mardi 3 février 2015

Affiche SPSP




À la nouvelle du décès du dernier de ses amis d’enfance, Manu éprouve le besoin d’écrire ses mémoires. Il raconte l’année de ses treize ans ; il raconte ses amis Jaku, Belette et Deschamps ; il raconte surtout l’enlèvement de Tiphaine, six ans, un soir de 14 Juillet. Deschamps dit alors savoir que c’est l’œuvre d’un marginal du nom d’Adam Rose… Ils décident de lui rendre visite mais Rose tente de s’enfuir... Chaque jour, enlèvements, viols, homicides, tortures et autres monstruosités défraient la chronique. Quels monstres se cachent derrière ces crimes dont les mobiles nous paraissent souvent si dérisoires ? Ici pas de héros, mais des personnages simples et profondément humains, des monstres ordinaires...


Biographie: Mémoires d’un tas de charbon est le premier roman de Thierry Declercq. L’auteur observe, au fil des pages, sans jugement, avec même une sorte d’affection, les monstres qui évoluent, incognito, parmi les gens du commun 

SPSPFait parti de la sélection 2015 des nominés pour le "Prix Sang pour Sang POLAR 2015". les votes sont en cours