vendredi 31 octobre 2008

Comité de lecture de SPSP2008


C’est un public nombreux qui s’est retrouvé au Café de la Place à Dolomieu, pour une rencontre avec les auteurs qui avaient été choisis pour cette quatrième édition de Sang pour Sang Polar.

Catherine Fradier, Pascal Garnier et Sylvain Pettinotti étaient présents. Malheureusement, comme dans un polar des évènements indépendants de leur volonté, retenaient loin de nous
Brigitte Varel et Christophe Chaplais, comme l’éditeur de Après la Lune, Jean-jacques Rebout .absent lui aussi.

La première discussion s’est engagée autour du live de S. Pettinotti « Manzini ou l’art des choix »
Même si le jeu de mots du titre reste encore à ce jour un peu « vaseux », les lecteurs ont bien aimé ce livre ; bien que le tabagisme complètement débridé du détective et la fin du roman qui laisse la vie sauve au méchant, en ai gêné certains. Le sujet est original, le détective un peu « à l’ouest » mais la mayonnaise prend bien et on ne quitte pas ce roman avant la fin.
S. Pettinotti, nous a promis que dans son prochain roman on serait nettement moins enfumés, quant à la fin, il plaide coupable en estimant que dans les polars comme dans la vie les salauds s’en tirent quelquefois très bien.

C’est Pascal Garnier qui a vu ensuite son livre « Les hauts du bas » décortiqué par les lecteurs et surtout par les lectrices………. qui, dans leur majorité, ont beaucoup aimé ce nouveau roman, de cet auteur prolixe.
Pascal Garnier nous dépeint deux personnages ordinaires que rien ne prédisposait à se rencontrer un jour. Un vieux ronchon, peu sympathique, une aide à domicile qui incarne la gentillesse et la bonne humeur. Mais c’est là le talent de Pascal Garnier qui, petit à petit, fait déraper ses personnages vers la déraison qui ira jusqu'au crime.
Comme à son habitude, l’écriture est belle. Il décortique les caractères, les travers de chacun, la folie qui peut faire de nous un jour un assassin. 

Catherine Fradier clôturera ce « tour des livres » avec « Camino 999 »
Nombreux étaient ceux d’entre nous qui avait lu ce livre qui a joui d’une publicité non recherchée, lorsque l’Opus Dei a fait un procès à l’auteur et à sa maison d’édition « Après la Lune »
Catherine Fradier et son éditeur ont gagné en première instance, mais l’Opus dei a fait appel et nous connaîtrons le 5 Décembre l’issue du procès.
Pour les lecteurs qui aiment les livres documentés, celui-ci n’a pas failli à la rigueur de l’auteur, qui ne publie ses livres qu’après avoir vérifié et revérifié ses sources. 
Après un parcours atypique, Catherine Fradier se consacre aujourd’hui uniquement à l’écriture. Ses romans sont une plongée dans des univers inquiétants, dont nous soupçonnons quelquefois la dangerosité mais dans lesquels elle nous plonge tête première, avec un talent qui n’est plus à démontrer.
Quand on aime les livres de Catherine, on doit être patient, car pour elle, un livre ce sont des jours, des mois, des années de recherche.
On attendra donc tranquillement son prochain roman, dont elle a bien voulu nous glisser quelques mots.

Exceptionnellement, tous les auteurs n’étant pas présents, nous n’avons pas élu un livre en particulier, lors de ce comité de lecture.


Aucun commentaire: