samedi 14 novembre 2009


En 1939, l'Italie vit sous le régime de Mussolini depuis suffisamment longtemps pour que les organes de répression de l'État aient la main sur les consciences. La très redoutée OVRA, l'Organisation de Vigilance et de Répression de l'Anti-fascisme, mène des enquêtes pointues et possède des fiches sur à peu près tout le monde. C'est autour de cette ambiance de suspicion générale que Luciano Marrocu a bâti un polar intelligent qui mêle histoire, espionnage et sociologie. Le tout, et c'est un beau tour de force, avec un humour malin : une critique à l'acide des aspects ridicules de l'imagerie voulue par le Duce. L'inspecteur Serra, de l'OVRA, a hérité d'un dossier brûlant. Il est chargé par Coltellacci, haut membre de l'administration, de démontrer les activités subversives de Musio, un Sarde en train de " s'acheter morceau par morceau tout le Parti fasciste ".

Luciano Marrocu nous ouvre les portes du Fascisme Italien et l'on s'en délecte. Mais rien de nouveau sous le soleil. L'être humain est toujours le même et sa fascination devant le pouvoir n'a d'égal que sa faiblesse.

Aucun commentaire: