samedi 2 février 2013

Finaliste pour le Prix Sang pour Sang POLAR 2013


Dans le ventre des mères  par Marin LEDUN
Edité chez 


Vers la fin des années 2000, un village en Ardèche est entièrement détruit par une énorme explosion. Les cadavres qui sont retrouvés par les secours sont au nombre de quatre-vingt-sept, hommes, femmes et enfants, tous brûlés vifs.
Les corps carbonisés présentent tous des anomalies que les légistes ne peuvent pas expliquer : un corps a des membres d’un homme de 25 ans et le crâne d’un homme de 45. Un des bras autopsiés d’un autre est composé principalement de métal. Bref, tous les corps ont subi des transformations.
Le commandant Vincent Auger, de la police de Lyon est chargé de l’enquête. Il doit faire face à de nombreuses zones d’ombre, et sa hiérarchie ne l’aide pas beaucoup. Le drame passe même inexplicablement inaperçu dans les médias. Empêtré dans des problèmes d’ordre personnel avec sa femme, il lutte en plus contre l’inertie ambiante.
Quelle que soit la direction que prend l’affaire apparaît une jeune femme : Laure Dahan. Elle veut sauver sa fille à tout prix et rien ne semble l’arrêter.
Marin Ledun nous livre un thriller ou se mêlent la politique et la technologie, plus exactement la nano-technologie.Les manipulations génétiques sont au coeur du roman, avec des chercheurs que rien ne peut arrêter pour la gloire , les industriels qui veulent gagner un maximum d’argent et les politiques tout ça à la fois, la soif de pouvoir en plus.

Né en 1975, Marin Ledun est romancier. Il a déjà publié une dizaine de romans noirs, dont Dans le ventre des mères, Les visages écrasés (Trophée 813 du roman français 2011 ; Grand Prix du roman noir 2012 du Festival International du film policier de Beaune) et La Guerre des Vanités (Prix Mystère de la critique 2011), traduits dans de nombreux pays (Espagne, Russie, Italie, Brésil…), et écrit des pièces radiophoniques pour France Culture. Docteur en sciences de l’information et de la communication, il est également l’auteur de trois essais, La Démocratie assistée par ordinateur, Pendant qu’ils comptent les morts (co-écrit avec Brigitte Font le Bret et Bernard Floris) et La vie marchandise (co-écrit avec Bernard Floris) Il est considéré comme l’une des voies les plus prometteuses du polar français.

Notre Avis: Finaliste pour notre concours aucune critique n'est donnée.   




Aucun commentaire: