vendredi 6 février 2015

Dominique CHAPPEY


J'avais la croix   de Dominique Chappey
Edité par La Baleine

Intrigué par un article lu dans«Le Parisien», Gabriel prend le train pour Saint-Pierre-d'Entremont, une petite station de ski, près de Chambéry. Il a l'intention d'en apprendre davantage sur le meurtre d'un jeune marginal, dont le corps a été retrouvé attaché à la croix qui signale le sommet du Grand Som. 


"Mise en scène macabre au Grand Som, l'un des points culminants du massif de la Chartreuse. Mercredi dernier, un groupe de randonneurs a découvert, attaché à la croix qui signale le sommet, le cops sans vie d'un jeune marginal. Des tracts portant une inscription latine "Staf Crux"jonchaienf les environs." Il ne faut pas beaucoup plus que ces quelques lignes lues dans Le Parisien pour que Le Poulpe se décide à sauter dans le premier train en partance pour Chambéry, plus précisément Saint Pierre-d'Entremont, petite station de ski en hibernation à cette époque de l'année. C'est depuis l'auberge de la charmante Mme Boule, où il a établi ses quartiers, que le Poulpe va mener son enquête. Il apprend que depuis plusieurs décennies, une discipline sportive non homologuée est pratiquée dans la région : Les croix qui signalent les sommets du massif sont régulièrement mises à bas. Par qui ? Pourquoi? Nul ne l'a jamais su, nul ne l'a jamais revendiqué, le mystère est entier. Ici, on avait fini par s'habituer à ce ballet de croix, mais un meurtre! on n'y comprend plus rien. Tous les locaux y vont de leur interprétation. Gabriel a du pain sur la planche, car il va vite se rendre compte que ce ne sont pas les suspects qui manquent dans ce petit village ... La guerre des croix viendrait-elle de commencer?

SPSP : Une petite pépite comme on en découvre quelques fois. A lire pour les amoureux de la Charteuse, du massif montagneux pas d'un certain élexir....Quoique.....L'un n'est pas incompatible avec l'autre et notre héros s'en prive pas. Un souffle de fraicheur qui réchauffe les lecteurs. A LIRE
Dominique Chappey avait reçu le 1er Prix des Bibliothécaires et le 2eme Prix du Public de notre concours de nouvelles policières en 2008, pour " Le coup du berger".

Aucun commentaire: